Greek English Français Deutch Netherlands
Bienvenue
Kalamaki
Réservation
Agia Triada
À voir
 

PHAISTOS Heraklion Crète

Phaistos était une cité crétoise parmi les plus anciennes et célèbres, la seconde cité en importance après Knossos. Selon la légende, Phaistos, avec Knossos et Kydonia, étaient les trois principales cités fondées en Crète par le roi Minos. Phaistos fut localisée en grande partie à partir des informations provenant de l'historien Strabon, qui en définit la position par rapport à la mer et aux cités voisines de Gortys et Matala.

 

GARIFALIA Studio's, FESTOS
GARIFALIA STUDIO'S, FESTOS

La zone attira toute l'attention des historiens à partir de la découverte accidentelle d'éléments funéraires minoens anciens près de la petite église de Saint Onoufrios, au nord de Phaistos, ainsi qu'avec les découvertes effectuées dans la célèbre grotte de Kamarès. Cette caverne, située sur les flancs du Psiloritis (point culminant de la Crète), est clairement visible depuis Phaistos.

Comme on peut le voir par les consructions minoennes découvertes près de la chapelle d'Agia Fotini, au nord du site, la cité de Phaistos s'étendait autour d'un palais, sur les flancs de la colline. La cité s'étendait également probablement vers le sud, en direction du village actuel d'Agios Ioannis. Au sud-ouest de Phaistos, à proximité du village de Kamilari, une grande tombe voûtée, contenant de nombreux objets, a été découverte. À l'époque de sa construction, cette tombe dépendait de la cité de Phaistos. À Kalyvia, de nombreuses et riches tombes datant du début de l'époque mycénienne ont été découvertes. On y trouva, entre autres, des éléments de vaisselle, des haches de pierre, des signes zodiacaux et de petites statues d'argile.

Le premier palais de Phaistos fut construit après 2000 avant J.C.. Cette partie est légèrement en-dessous de la cour ouest, construite à un niveau supérieur. L'ancien palais fut détruit trois fois en trois siècles. La dernière de ces destructions, autour de 1700 avant J.C., ne laissa que peu de constructions. L'ensemble du palais fut alors reconstruit. La façade et les bâtiments furent construits différemment, et à un niveau plus élevé que les premiers édifices.

Une entrée magistrale menait de la cour centrale aux appartements royaux, où la succession d'arcades et de piliers laissaient voir le massif du Psiloritis. Les autres appartements, moins luxueux et moins grands, étaient probablement réservés à des personnalités moins importantes de l'aristocratie.

C'est dans la partie nord du site qu'a été découvert le célèbre disque de Phaistos, dont les inscriptions demeurent indéchiffrées à ce jour.

Les ateliers étaient groupés autour d'une cour, à l'est du palais. Au centre de cette cour, un fourneau en forme de fer à cheval fut découvert. Il était utilisé pour la fonte du cuivre.

Aux environs de 150 avant J.C., la cité de Phaistos cessa brusquement toute activité, vaincue et détruite par la nouvelle et puissante capitale des environs, Gortys.

 
 
GARIFALIA STUDIOS FESTOS